juillet 4, 2010 9

WebWorkersCamp à la cantine, samedi 3 juillet 2010

By in évenement, Programmation, Web

Hier à eu lieu un barcamp assez impressionnant : le WebWorkersCamp. Derriere ce nom un peu ‘générique’ se cachait en fait un état des lieux du présent et de l’avenir du web. Les mots clefs ? NodeJS, NoSQL, files d’attentes, programmation asynchrone, WebSockets, Applications Distribuées, Réseaux Sociaux acentrés, générateurs de buzzwords…

Bref, une belle brochette de technos/techniques émergentes, avec un aperçu des capacités de Node.JS part son créateur, Ryan Dahl; cette présentation est une introduction à Node.JS et à son fonctionnement; elle est quasi identique à celle ayant eu lieu au Bayjax hébergé par Yahoo!. Plutôt que d’attendre sans certitude de voir les vidéos tournées lors du barcamp parisien diffusées le web, visionnez la vidéo de chez Yahoo!. Même si Node.js n’est pas encore en version 1.0 , il est déja extrement prometteur, et utilisé en production sur des site d’analytics temps réel, de gestion de tickets/bug tracking,et promet de nouvelle applications toutes plus folles les une que les autres.

D’ailleurs, Ryan Dahl à fait un brin de promotion en présentant nodeknockout, un concours de code en 48 heures articulé autours de l’utilisation de node.js. A défaut d’y participer, soyez sûr de suivre cet évenement pour y voir naitre des projets de qualité, originaux, résoluement modernes !

Autre présentation , que je ne pouvais rater, “Javascript Everywhere“, par Nicolas Mérouze. Au delà d’un tour du propriétaire des domaines d’application et d’exécution de javascript de plus en plus étendus (du serveur au client, qu’il soit desktop ou mobile…) , notre intervenant à passé en revue les différents outils lui servant à accomplir ces taches : node.js coté serveur donc, cappuccino, jQuery (même s’il a bien insisté sur la nécessité de coder et de maitriser javascript sans framework avant toutes choses), SproutCore, bref, il a balayé tous le spectre d’une application web en démontrant combien javascript peut servir à chacune de ces couches. Et pour un fervent défenseur de la toute puissance du javascript, c’est agréable à entendre.

Les slides de cette présentation sont en ligne !

La présentation de MongoDB était passionnante, et la conception de base de données sur ce modèle à quelque chose de vraiment excitant : rapidité, instantanéité, légèreté.

Je ne vous cacherai pas que ce modèle de conception et de réalisation de BDD m’était inconnu jusqu’à récemment, et que je n’ai jamais eu l’occasion de m’y essayer, mais je ne manquerai pas une occasion de tester ce système de BDD.

Rendu 3D temps réel sous FF 4 avec webGL

Les ateliers étant tous très intéressants, je regrette de ne pas avoir pu assister à l’ensemble des tables rondes.

Toutefois, autre présentation très sexy, incroyablement prometteuse et franchement excitante, une nightly build de Firefox 4 mettant en pratique  canvas 2D, processing.js, animated SVG, webGL…

Bref, avec un speaker dont je regrette de ne pas avoir pris le nom, employé Mozilla Europe, on a eu droit à des démos vraiment passionnantes qui laissent présager un web vraiment très drole, dynamique… Une partie sinon toutes les démos présentées sont accessibles sur http://hacks.mozilla.org/

Merci aux organisateurs pour cet évènement vraiment sympa, instructif, rafraichissant, http://siliconsentier.org/ et http://www.af83.com/

Enfin, si vous avez assisté à ce barcamp, et que vous avez assisté à des sessions auxquelles je n’étais pas, dont vous souhaitez parler, je serais ravi de greffer vos notes et commentaires ici même.

Par ailleurs, si vous avez des photos de meilleure qualité, idem, je suis preneur.

Enfin, si vous avez les noms des trois garçons de chez Mozilla (les tech evangelists), je suis preneur, ayant des questions à leur poser.

Ils en parlent aussi (et bien) :

9 Responses to “WebWorkersCamp à la cantine, samedi 3 juillet 2010”

  1. yannski dit :

    un des “garçons de Mozilla” était certainement Paul Rouget http://twitter.com/paulrouget/status/17663393470

  2. Utopiah dit :

    Aie aie aie j’ai en effet loupes la partie visualization (WebGL, Processing.JS !, canvas, …) mais comme toi je ne pouvais me dedoubler ;)

    Voici donc mes notes en esperant que cela serve.

  3. Utopiah dit :

    fail, voici le lien direct ca evitera de chercher http://fabien.benetou.fr/Events/WebWorkersCampParis

    PS : tu peux mixer les 2 commentaires si tu preferes.

  4. pixelboy dit :

    La vache Fabien, ta prise de notes est quali, j’adore, c’est clair, organisé !! je veux ta technique !! Merci pour le partage !

  5. Utopiah dit :

    Hehe, merci, on peut en discuter sur freenode si tu veux (meme pseudo) je travaille a serieusement ameliorer tout ca et prendre le cote collaboratif en compte (qui a dit NodeJS la au font? ;)

  6. pixelboy dit :


    yannski:

    un des « garçons de Mozilla » était certainement Paul Rouget http://twitter.com/paulrouget/status/17663393470

    Je suis fan de ce type, brillant, généreux, passionné, c’est agréable de rencontré des gens aussi enthousiasmants !

  7. Johan dit :

    L’après midi avait l’air sympa… Perso j’aurai adoré voir la présentation de node.js je vais voir si je peux mettre la vidéo sur mon iphone pour la regarder cette semaine !!

    Bon sinon ton ressenti ? Ca vaut le coup ce genre de journée ??

  8. pixelboy dit :

    Alors clairement, oui ! ca vaut le coup ! Je ne ferais pas des journées comme ca toutes les semaines, mais, de temps en temps, pour le networking, la veille, la fraicheur, l’implication des intervenants, oui, ca le fait. J’ai hate d’etre à la soirée performance web, autre format, autre ambiance sans doute. Mais le format “barcamp” est vraiment parfait pour l’émulation et la créativité.

  9. Rik dit :

    Content que les présentations aient plues.

    Pour Mozilla, il y a donc Paul (@paulrouget) qui a fait la présentation graphique sexy et moi même, Anthony (@rik24d) sur les Websockets et autres joyeusetés moins sexy pour les webapps.

Leave a Reply