octobre 5, 2010 4

Ecrire, se concentrer, produire… les “distraction-free writing softwares”

By in Logiciels, Utilitaires

Il n’y a pas que les auteurs de best-sellers qui ont besoin de concentration pour réussir à créer de belle phrases, logiques, poétiques, et sans fautes d’orthographe ;-)

En vérité, nous tous sommes un jour ou l’autre confrontés au problème de la concentration, lorsqu’il s’agit d’écrire; client twitter qui balance des notifications toutes les 20 secondes, interface graphique des logiciels ouvert polluant la GUI, tout semble vouloir la perte de votre concentration.

Alors, pour peu que vous ayez déjà du mal a vous concentrer, ou que vous soyez victime du syndrome de la page blanche, vous avez vite fait de rapidement “tourner la page” au profit d’autre chose de plus simple, mais tellement moins productif (qui a dit Farmville ? non mais ca va pas ?!).

Heureusement, parce que le monde des softwares n’a comme limite que l’imagination des développeurs talentueux et passionnés du monde entier, votre concentration pour écrire, travailler, va être grandement aidée, grâce aux “distraction-free writing softwares”, ou logiciels d’écriture sans distraction.

La concentration par le vide

Quel que soit votre OS, vous trouverez de quoi remplir vos attentes en matière de concentration et d’écriture “focalisée”.

Windows

Creawriter

Inspiré ouvertement du très agréable Ommwriter, Creawriter offre une interface quasi inexistante, et est correctement configurable: image de fond, musique d’ambiance, transparences et couleurs… Je regrette finalement presque ce foisonnement d’options, étant en soit source de distraction. Pas assez extremiste à mon gout.

Notez enfin que le soft existe en deux versions: Free et Donor. Finalement, si vous cherchez à vous concentrer, vous opterez pour la version gratuite, épurée d’une grande partie des options accessibles après un don.

http://www.creawriter.com/

Writespace

Vous disposez déja de MS Word ? Pas de souci,transformez l’usine à gaz de Microsoft en havre de paix, grace à cet add-in. Tout en permettant encore l’usage du spellchecker, meme si, vous en conviendrez, c’est anti concentration.

http://writespace.codeplex.com/

Q10

Mon préféré sur Windows. Totalement gratuit, léger, il offre suffisamment d’options pour être à la fois riche mais concis.

Notez par ailleurs que l’application existe en stand-alone portable, pour pouvoir emporter l’éditeur sur clef usb.

http://www.baara.com/q10/

OSx

Writeroom

Rooooohhhhh… depuis que j’ai switché mon Imac sous Ubuntu, j’ai pris la fâcheuse habitude de ne plus payer mes softs… alors forcément, oser faire payer pour un soft dont le seul intérêt se résume finalement à ne PAS offrir de fonctionnalités… C’est un peu le monde à l’envers. Bref, passons.

Writeroom est disponible sur Mac et Iphone, aux tarifs respectifs de 24.99€ et 4.99€. Attendez, Iphone ? Se moquent pas un peu du monde les mecs là ? Bref. Writeroom propose par défaut le minimum vital: un curseur, flottant, au milieu d’un noir abyssal. Bref, pas de révolution en vue…

http://www.hogbaysoftware.com/products/writeroom

Ommwriter

Mon favori OSX. La vidéo suivante se passe de commentaires…

Vous pouvez vous procurer une version gratuite ou, si vous aimez vraiment le soft, payez à votre convenance (au minimum 4,11$).

http://www.ommwriter.com/

Linux

VIM

Que cela vous plaise ou non, quelle que soit l’utilisation que cous puissiez faire de Vim, il fait office de distarction free wrting software avec brio. Après tout, c’est un éditeur CLI pure souche. Néanmoins, l’apprentissage des commandes, meme les plus basiques, pourrait en rebuter plus d’un.

La vidéo ci-dessus est l’un des nombreux épisodes de présentation et d’apprentissage de Vim, mis en ligne par Derek Wyatt. Les autres épisodes, très complets, sont consultables sur Vimeo.

Notez que si Vim fait office d’éditeur de textes, c’est aussi un excellent outil pour la programmation.

http://www.vim.org/

TextRoom

Multiplateformes, gratuit, proposant une foule d’options, Textroom en fait peut etre un peu trop pour atteindre l’objectif de la concentration ultime. Néamoins, il vaut le détour pour sa richesse et sa gratuité.

Image de prévisualisation YouTube

http://code.google.com/p/textroom/

Pyroom

Le minimum vital, malgré quelques options de customisation de la GUI, pour une efficacité redoutable.

http://www.pyroom.org/

Mais que choisir devant autant d’offre ?

Le mieux est encore de tester. Là où certains se contentent du minimum vital, ce qui peut être un vrai avantage dans le cas d’un logiciel de ce type, d’autres proposent des options pas franchement toujours très utiles, mais qui peuvent vous convenir.

Si le sujet vous intéresse, sachez enfin que l’écriture sans distraction assistée par ordinateur fait couler de l’encre.

Vous pouvez par exemple consulter la traduction par Framablog d’un article de Cory Doctorow sur la difficulté d’écrire à l’aube de ce nouveau siècle.

Une autre piste de lecture passionnante est le dossier intitulé “Comment l’internet transforme-t-il la façon dont on pense ?” par internetactu.net, en particuliers la seconde partie intitulée “la grande question de l’attention” .

Tags: , , ,

4 Responses to “Ecrire, se concentrer, produire… les “distraction-free writing softwares””

  1. Dr Fromschool dit :

    Parfait, c’est exactement ce dont je pense avoir besoin là maintenant tout de suite ! (pour éviter la distraction faudrait aussi que je coupe internet, mon téléphone et la musique je pense). Mais c’est déjà beaucoup.
    J’aurai tendance à penser que lancer ce type d’éditeur correspond également à une mise en situation, à une préparation physique : “on n’est pas là pour rigoler, maintenant faut bosser”.

    Une question : on épure c’est bien, mais parmi ces utilitaires, certains permettent-ils de gérer des notes de bas de page (bien utiles en ce qui me concerne pour citer les références…)

    P.S. ravi de ce retour !

  2. Johan dit :

    Hello !
    Merci pour la liste plus que complète… Je tenterai peut être un jour l’expérience, mais la distraction la plus importante pour moi est mon environnement lorsque j’écris des textes…

    Sinon, quel est ton avis sur ces outils, en utilises tu un, si oui lequel ?

  3. pixelboy dit :

    @Dr Fromschool: a ma connaissance, ceux cités ci-dessus ne gerent pas les notes de bas de page.
    @Johan: ces outils répondent à un besoin très précis, et clairement ne sont qu’un moyen d’atteindre un niveau de concentration suffisant. Ecrire avec la TV allumée revient a ne pas utiliser ces applis.
    comme je l’ai dit, mon préféré est Ommwriter. Pour peux que tu enfiles un casque ou des écouteurs, la paix est totale, et la concentration bien aidée.
    PS : cette liste est riche, mais pas complete : il existe beaucoup beaucoup beaucoup de softs de ce type, qui sont tous des spin offs d’autres softs du meme type. Je n’ai parlé que de ceux que je juge vraiment intéressants, ou par opposition contraire à la philosophie du genre.

  4. Coralie dit :

    Moi j’écris sur OmmWriter depuis qu’il est sorti en version PC et j’en suis complétement satisfaite ! C’est apaisant, très simple, ça évite toute distraction et c’est ce qui se rapproche le plus de la feuille de papier, sans l’angoisse de la page blanche puisqu’on peut choisir un fond gris, ou “décor enneigé” (mon préféré) !
    Je le recommande :)

Leave a Reply